Patrimoine des villes

SAINT-SULPICE

Saint-Sulpice-la-Pointe, ainsi nommée en raison du territoire en forme d'angle aigu que cette ville occupe à la confluence du Tarn et de l'Agout, est depuis toujours un lieu de passage. La bastide du 13e siècle fait partie des premières qui se sont développées dans le Tarn. Elle s'est établie aux pieds du site du Castela, ancienne motte castrale appartenant aux comtes de Toulouse.

 

Forteresse de brique remarquable, l'église de Saint-Sulpice possède le plus haut clocher-mur du Tarn : il mesure 40 mètres !

 

Un circuit de visite de la ville est disponible gratuitement au bureau d'information touristique, pensez à le demander !

LAVAUR

Située entre Albigeois et Lauragais, Lavaur est un castrum formé vers le 9e siècle autour d'un château, construit sur l'éperon du Plô dominant l'Agout. Réputée pour ses fortifications puissantes, Lavaur fut l'un des bastions du catharisme en Languedoc. Elle subit 2 sièges, dont celui de 1211 conduit par Simon de Montfort, à l'issue duquel Dame Guiraude, seigneur de Lavaur, est précipitée vivante dans un puits... Promue au rang d'évêché en 1318, la ville s'affirme comme la métropole de l'Ouest tarnais. 

 

Capitale du Pays de Cocagne, la culture du pastel connaît une période faste de 1450 à 1560. Le port de l'Agout concentre les activités autour des moulins, mégisseries et activité de pêche.

 

Sous-préfecture de 1800 à 1926, Lavaur connaît alors une intense activité : arrivée du chemin de fer, création d'un pôle judiciaire, d'une halle ronde dédiée au marché aux cocons de soie et aux céréales.

 

Un circuit de visite de la ville est disponible gratuitement au bureau d'information touristique, pensez à le demander !