Lavaur, cité d'histoire

La ville de Lavaur conserve un centre ancien remarquable, avec ses monuments, ses promenades, ses jardins et son lacis de rues anciennes bordées de maisons où la brique alterne avec le pan de bois. Dominant la rive gauche de l'Agout, profondément encaissée, la ville allie à la beauté du site le charme d'une cité du Sud-Ouest.

Au Moyen Âge, Lavaur est réputée pour ses fortifications puissantes. Elle est alors considérée comme un bastion du catharisme dans le Languedoc. Elle subit deux sièges, dont celui de 1211 conduit par Simon de Montfort qui reste le plus grand massacre de la Croisade des Albigeois. Le seigneur de Lavaur, Dame Guiraude de Laurac, est précipitée vivante dans un puits et lapidée, 80 chevaliers égorgés et 400 hérétiques brûlés...

Promenade historique à LAVAUR
Promenade historique à LAVAUR

Vous souhaitez découvrir la ville ?

Passez à l'Office de Tourisme, nous vous donnerons le circuit découverte gratuit !

Sur votre parcours, 16 panneaux vous renseigneront sur les lieux patrimoniaux emblématiques.


La cathédrale Saint-Alain

Cet imposant édifice en brique surplombant l'Agout s'inscrit dans la lignée de la cathédrale de Toulouse, et constitue une étape, avec Rabastens et Gaillac, dont l'apogée du style sera la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi.

Lavaur est la seule ville du Sud-Ouest à posséder un Jacquemart, automate en bois frappant une cloche, hissé dans une tour de la cathédrale.

Le grand orgue Cavaillé-Coll est installé dans un buffet en bois polychrome, chef-d’œuvre unique de l'art de la Renaissance dans le Midi.

Le décor d'envergure peint au XIXe siècle, caractérisé notamment par des peintures en grisaille, est aujourd'hui intégralement restauré.

 

OUVERT toute l'année, tous les jours.


Le Musée du Pays de Cocagne

Prochain expo !

Rétrospective de moments choisis à partir de 1966 dans l’œuvre de l’artiste toulousain Michel BATLLE.

Face à faces, est une représentation du visage mais aussi le regard de l’artiste sur une partie de son œuvre consacrée au corps et au visage, depuis le milieu des années soixante.

 

Du 24 octobre au 21 décembre 2020

Du mardi au samedi (sauf le jeudi) de 14h à 18h.

 

Entrée libre